# Remise en Questions et Nouvelles Décisions #

Publié le par Ysera

Je n’ai pas posté hier, malgré mon congé toujours en cours et la possibilité de le faire, comme je l’ai fait tous les jours la semaine dernière ; et malgré le ton du dernier post, juste parce que je suis contente de m’apercevoir qu’aujourd’hui la barre des 1000 visites vient tout juste d’être passée, l’ambiance dans ma petite tête n’est pas franchement à la rigolade.

 

En fait, plusieurs post sur différents blogs ces derniers jours m’ont mené à beaucoup de réflexions. Et pas seulement des post affirmatifs ou des fils conducteurs de pensée ou de créativité comme ceux que je peux trouver chez Skadi Bella, Morrigan Darkmoon ou encore Lune. Non, cette fois il y a le lot des post mauvais, non de par leur qualité mais de par leur ton. Des païens et païennes purs et durs qui dégradent les panthéistes dont je fais partie.

 

Oui, je suis incapable de m’accrocher à une seule tradition. Mes deux principales patronnes, que j’ai toujours admiré et qui m’accompagnent depuis que je suis gamine, qui me lient aux choses que j’aime, sont loin d’être du même panthéon. Pourtant, si je voulais chercher, je pourrais facilement tomber sur une Déesse correspondant à chacune dans la tradition et le panthéon de l’autre. Mais non ! Epona est Epona, et Bast est Bast, c’est tout, point final, pas envie de me torturer l’esprit là-dessus !! Chacune est un trésor pour moi. Suis-je une mauvaise sorcière, voire une mauvaise païenne, parce que je tiens ce discours, parce que je fais ce mélange ? Bien sûr, il ne m’est jamais venu à l’idée de confronter mes déités dans un même rituel. Je ne fais pas appel à une féminine et un masculin de deux continents différents quand je fais une prière d’amour ou que je célèbre un rite majeur…

 

Je vais être expansive, et même si j’y reviendrais très certainement dans un prochain sujet, j’aimerais néanmoins en parler ainsi.

 

Epona… Ce nom résonne en moi depuis que j’ai visité le musée de Saint-Romain-En-Gal, depuis que, le casque de la visite guidée sur les oreilles, je me suis arrêtée sur cette représentation de ma Déesse. Je ne sais plus exactement quel âge j’avais. J’ai eu longtemps l’impression que c’était autour de 11 ou 12 ans, mais en fait, c’était peut-être avant. Il faudrait que je demande à mes parents pour être sûre.

Cet amour des chevaux, cette envie de prendre soin d’eux, de passer mes journées à leurs côtés, de me remettre en selle seule et découvrir le monde avec ma monture… Elle veille à tout cela, à me permettre de ne pas y renoncer.

 

J’entends son nom quand je prie, sa présence est vibrante à chaque fois que je croise des chevaux, je vois sa magnifique monture blanche lors de certains rêves, je sens le martèlement des sabots dans mon cœur quand je murmure son nom en pleine nature. Elle me guide dans mes réflexions sur l’avenir et sur la Mort. Sa douce étreinte me console quand je perds le fil de mes pensées dans le désespoir de ne pouvoir maîtriser tout ce qui m’arrive. Elle est mon guide, ma représentation la plus complète de la Déesse, elle souffle les idées qui me permettent de rentrer de nouveau de ma voie quand je m’en égare en me demandant comment faire…

 

Et puis il y a Bast. La joie, la musique, l’amour de la mère. Même si elle symbolise un des aspects que ma vie et mon corps n’ont encore jamais approché d’assez près, ça ne m’empêche pas de l’avoir à mes côtés, de la prier pour que le changement se produise.

 

Ce n’est pas un secret, j’ai toujours aimé les chats. Leur présence m’a toujours « manqué », sauf pendant la trop courte année que j’ai partagée avec Darling. Il y avait des chats chez mes amis, chez ma grand-mère, chez les sœurs de maman… et dès que je les quittais, je pensais à eux. J’avais envie d’un chat à la maison, mais mes parents avaient déjà tenté l’expérience au moment de ma naissance. Même avec un chat qui sortait une grosse partie de la journée, mon père ne supportait pas. Normal, en tant qu’asthmatique et allergique aux poils de chats en plus… J’ai prié toute ma vie d’enfant pour avoir enfin mon propre chat à la maison.

 

Quand je joue à la bagarre avec mon compagnon, je les imite. Je me sens chat, j’ai l’impression d’être autre chose, avec des griffes, des crocs, qui feule et qui menace, qui gronde et se dresse. Bien que cet aspect soit expérimentable en magie, je ne me suis jamais lancée complètement dedans encore, et pourtant, rien qu’à y penser, je me sens plus proche d’Elle…

 

Sa présence féline vient me caresser lors de mes prières d’amour. Je la vois dans chacun des chats que je croise, je l’interprète dans les signes de la vie quotidienne, chez les femmes que je croise, dans la musique que j’écoute.

 

Je suis proche de ces Déesses, très proche, j’ai tissé des liens qui pourraient être plus solides, je n’en doute pas, mais qui le sont déjà assez pour que je n’aie pas à choisir un panthéon plutôt qu’un autre. Je les aime pour ce qu’elles représentant, pour ce qu’elles ont fait pour moi, pour la façon dont elles m’accompagnent et dont elles me répondent… Et c’est sans parler de ces Déesses russes, ou encore celles du folklore celtique…

 

Autre sujet, il y a aussi cette peur de mal faire. Pas au niveau de mes croyances et de mes déités, mais au niveau de la communauté. Je n’ose pas prendre la parole pendant les rares rituels de groupe que j’ai pratiqués, parce que j’ai peur d’aller de travers, que mes idées ne s’embrouillent, que je ne laisse qu’une mauvaise impression, celle d’être incapable, voire inculte… Sur les fora, je ne m’exprime que peu sur les sujets qui me touchent profondément, j’ai peur de déraper, de sortir du sujet, de mal m’exprimer, de donner l’impression aux autres que je suis vindicative…

 

Et pourtant… et-ce que tout cela m’empêche d’être sûre de mes croyances ? Non. Est-ce que cela me prive d’un meilleur contact avec les autres parce que je me sens éparpillée ? Peut-être… En tout cas, toutes ces dernières lectures me poussent à me remettre en question. Je pense que j’ai juste besoin de m’investir plus, de partir plus souvent en pleine nature, de pratiquer de manière plus diverse, d’apprendre toujours plus, et de mettre mes connaissances à l’épreuve. Mais également faire de ce blog un meilleur lieu de partage, exposer plus, démontrer plus. Parce qu’en fait, comme dans ma vie de tous les jours, je ne m’investis pas assez.

 


Publié dans Vie quotidienne

Commenter cet article

Morrigan Darkmoon 16/05/2011 18:00



Bin alors, c'est quoi ce coup de blues ? Il ne faut pas te laisser démonter par les soi-disant "purs et durs"... de toutes façons, ils sont logés à la même enseigne que tout le monde, leur
spiritualité est néo-païenne, vu qu'il n'y a que très peu de sources fiables sur les cultes païens antiques ! Et de toutes façons, le néo paganisme permet justement à chacun de trouver la
spiritualité qui lui convient sans forcément se soumettre à une "religion organisée". Tu te sens bien avec Epona et Bast, eh bien tant pis pour ceux que ça défrise ! Ils ne sont pas toi, et n'ont
donc aucun droit de juger à ta place ce qui te convient le mieux...


En ce qui me concerne, je travaille principalement avec le panthéon celte, mais Bast est sur mon autel depuis le début... Ça remonte à l'époque où je vivais en GB, je suis tombée en arrêt devant
une statue au British Museum et depuis, elle a toujours eu sa place dans mon coin sorcier. Etonnant ? Eh bien dans la mesure où j'ai toujours eu des chats, et qu'elle est leur protectrice, je ne
pense pas... Elle est la déesse de mon chat-sorcier, de toutes façons, et je ne pourrais pas lui demander de m'aider dans ma pratique s'il n'avait pas sa Dame sur l'autel... ;)


Bref, quoi qu'il arrive, quoi que les autres disent, il n'y a qu'une chose que tu doives suivre : ton coeur !


(ps: j'ai fait une fausse manip au milieu de la rédaction de ce commentaire, donc si tu vois un autre comm' inachevé, tu peux le supprimer)



Ysera 16/05/2011 19:41



Tu exprimes exactement ce que j'ai ressenti ce dernier week end lors du festival des Déesses ! J'aurais aimé avoir cette sensation "révélatrice" plus tôt, ça m'aurait permis de ne pas douter
toutes ces dernières années. Quoique, en y réfléchissant, peut-être que je n'aurais pas autant poussé mes recherches sans ces doutes =)


Je suis sûre que je ne peux plus me laisser démonter après ça !!



jad sourei 13/05/2011 13:50



Coucou Amanda, je viens te rendre une petite visite, Alors ce que tu fais, m'est complétement inconnu. Les rites, la sorcellerie je sais que ça existe mais je ne savais pas qus personnes
pratiquaient ce genre de rites. Après tout, si tu te sens bien la-dedans pourquoi pas ? Mais moi je n'y connais rien. Bisous à bientôt



Ysera 13/05/2011 16:53



Tu as raison, je me sens bien dans ce que je fais, et ça devrait me suffir à ne pas me poser des questions de ce genre =^.^=



Siannan 13/05/2011 09:13



ne te laisse pas décourager par les "pur et durs" d'une tradition !


Certains pensent mieux faire en se limitant à un panthéon, mais c'est se priver de la sagesse des autres traditions ! Et ils ont tendance à être très imbus d'eux même et intolérents, mais ça
c'est LEUR problème (même s'ils ne le reconnaissent pas!)


chacun ses choix !


et merci d'être tolérents entre païens !


 


n'hésite pas à plus participer, surtout quand tu es avec des personnes "éclectiques", c'est à dire "ouvertes". Si j'ai ritualisé avec toi, c'est parce que je ne pense pas que tu puisse faire au
cours d'un rituel quelque chose qui me déplairait vraiment (quelque chose de gros comme invoquer Satan ou dire que ce qu'on vient est nul et te moquer).



Ysera 13/05/2011 16:50



j'aime tes interventions, et j'espère que nous continuerons de nous voir longtemps, tu m'apportes beaucoup



Erin Branwen 12/05/2011 13:49



J'ai lu, moi aussi, des posts de personnes qui, elles n'en doutent pas du moins détiennent la Vérité absolue. Tant mieux pour elles ! J'adore des déesses de plusieurs panthéons (dont Bast
d'ailleurs), je n'ai pas l'habitude de mélanger ni des panthéons différents, ni même des Déesses différentes dans mes rituels mais plus parce que cela me convient mieux en procédant de cette
façon que parce qu'il ne faut pas. Je crains fort que certains païens ne tombent dans les travers dont nous faisons souvent reproches aux religions monothéistes à savoir penser qu'ils sont les
seuls à détenir la vérité. D'ailleurs j'avais exprimé des sentiments assez similaires dans un post intitulé "De la culpabilité des sorcières solitaires". Au sujet du mélange des panthéons, on a un
peu tendance à oublier que les Anciens, n'hésitez pas à intégrer à leur panthéon des Dieux qui venaient de l'étranger (cf. les dieux ajoutés au panthéon romain par ceux-ci au fur et à mesure de
leurs conquêtes ou autres contacts avec des civilisations différentes).



Ysera 12/05/2011 15:11



Merci à toi aussi Erin, et pour ton message ici et pour ton mail, j'apprécie beaucoup tes impressions (et ton blog également!)



cerise sur le pinceau 11/05/2011 19:16



moi je ne m'y connais pas assez pour juger même pas du tout mais on sent que tu t'investis, que ça fait partie de toi et que tu es passionnée par ce que tu fais! Suis ton chemin et celui de ton
coeur, n'écoutes pas les personnes qui peuvent te barrer la route!!!



Ysera 12/05/2011 15:09



Merci petite cerise