# Nouveau rêve étrange & Interrogations #

Publié le par Amethyst & Draszil

J’ai fait un nouveau rêve entouré de magie cette nuit. Eux aussi se manifestent de plus en plus fréquemment, même si ça reste espacé et difficile à interpréter. Celui-ci m’a poussé vers des réflexions qui me hantent depuis Yule mais que je n’ose pas tellement évoquer, même en simple conversation avec moi-même.

 

Le rêve a commencé avec l’arrivée d’une sorcière, ou d’une prêtresse, je ne saurais dire… Assez âgée, ou du moins plus que moi, sans être une grand-mère non plus, des cheveux longs jusqu’aux hanches, à la fois noirs, gris et blancs, comme une chevelure qui se décolore peu à peu. Elle était vêtue d’une robe ample noire. Et surtout, le point le plus important (enfin selon moi), elle ne parlait pas. Elle venait me voir, c’était une rencontre prévue, et pourtant, je n’ai pas l’impression de l’avoir beaucoup sollicitée. Tous ses regards signifiaient plus que des phrases, et avait le pouvoir d’invoquer des images autour de nous, dont une nouvelle silhouette de corbeau qui rendait les pièces de la maison immense en les survolant ; puis une silhouette féline, petite, qui allait et venait de l’une à l’autre pour finir par s’asseoir sur la table où nous étions installées, face à moi. Noire elle aussi, et couverte de bijoux… Juste avant que je me réveille, elle a brisé d’un coup de patte tous les bijoux en améthyste que je porte habituellement (bague cabochon, collier et pendentif).

 

Ce rêve m’a laissée songeuse une bonne heure avant que je n’arrive à me lever, et j’y ai pensé toute ma journée. Il me force a m’interroger de nouveau sur mon nom. Je n’ai pas de nom de sorcière à proprement parler, pas de nom par lequel j’aimerais que l’on m’appelle si je faisais partie d’un cercle païen qui se réunirait pour des célébrations… Amethyst, ce pseudo commence à évoquer beaucoup trop de choses pour moi, parce que je le porte depuis longtemps. En plus d’être une pierre que j’ai toujours aimée et qui m’a toujours parlée, je l’ai surtout choisi comme dénomination pour le personnage principal du tout premier roman que j’ai eu envie d’écrire, la toute première histoire pensée de A à Z, à propos d’un être surnaturel, grand patriarche, surnommé ainsi par son clan à cause de ses yeux violets. Je l’utilise pour signer mes dessins, mes poèmes, mes extraits depuis que j’ai 15 ans, soit plus de 8 ans maintenant.

 

Je garde de bonnes choses de ce pseudo, forcément, je n’ai pas que des mauvais souvenirs de mes 8 dernières années, loin de là. Mais il cache beaucoup de facette de moi-même qui, même si elles appartiennent au passé, me dégoûtent rien que d’y penser. Une adolescence trop longue et douloureuse passée à me défouler sur n’importe qui passait à ma portée, à laisser de côté une à une les personnes qui s’étaient dévouées à leur manière pour m’apprendre ma voie, à me chercher en passant par des moments d’intense haine envers moi-même… Alors, peut-être qu’il a fait son temps maintenant, et que c’est ce que l’avatar de Bastet a voulu me dire cette nuit ? Comment suis-je censée ignorer un message aussi fort d’une Déesse que je vénérais et priais déjà bien avant de savoir ce que le mot « paganisme » signifiait…

 

J’avoue que je suis un peu perdue maintenant. Bien sûr, il y a cet autre pseudo, Draszil, qui lui aussi a son lot de lourds souvenirs. Malgré le semi emprunt au nom du célèbre arbre aux 9 mondes (drassil, ou drasil, signifie « destrier », de Yggdrasil, le Destrier du Redoutable), je suis loin d’être liée aux mythologies nordiques, et même si l’image me plait, elle ne me parle plus autant que lorsque je l’avais choisi.

 

Je me mets en quête d’un nom qui m’inspirerait. La tâche va être difficile, après avoir porté Amethyst pendant plus de 8 ans et Draszil depuis 2 ans et demi, non pas que je doute trouver quelque chose qui me décrive et me plaise à la fois, mais être à la hauteur de la signification de ces deux derniers va constituer un vrai challenge !

 

 

http://fc01.deviantart.net/fs70/f/2010/104/8/8/88bd5e5565ce310aef6ad6a49b8c59de.jpg

Publié dans Vie quotidienne

Commenter cet article