# Journal du Bien-être : 9ème Jour #

Publié le par Draszil

9ème Jour : Mardi 1er Février 2011


Célébration d’Imbloc

 

Le jour parfait pour faire une célébration ! Mon père absent, et mon homme très respectueux de mes croyances, j’ai pu délaisser le grand froid très sec du petit balcon pour célébrer dans le salon. Un peu d’huile de coude de la part de mon homme adoré et tous les meubles répartis dans le salon se sont retrouvés dans une petite moitié de la pièce.

 

Comme à chaque fois, ma célébration a commencé par un bain rituel. J’ai versé dans l’eau un peu de mon huile rituelle et quelques pétales de chacune des plantes qui allaient m’accompagner pour ma célébration et ma demande à la Déesse. Je suis restée silencieuse dans l’eau jusqu’à ce qu’un besoin irrésistible de murmurer une prière se fasse sentir. Une fois n’est pas coutume, je me suis longuement questionnée sur moi-même, sur le regard que je m’impose… et la jeune Déesse m’a réconfortée. J’ai ressenti beaucoup d’amour, beaucoup d’écoute, et de doux conseils m’ont été soufflés. Je tiens à les garder pour moi, mais à l’occasion de poster une prière de remerciement, ou mon rituel d’Imbloc, je vous en ferais peut-être part !

 

Une fois le bain terminé, j’ai précédé à la purification de ma pièce. Un bon balayage des énergies négatives, du sel purifié pour délimiter le cercle magique, et j’ai commencé à installer mon autel à même le sol. Encore une fois, je ferais un post détaillé pour la célébration propre, dans tous ses ingrédients, instruments, gestes, invitations et prières. Pour l’instant, je m’en tiens à l’ordre et au ressenti ! En gros, des plantes, de l’encens, beaucoup de bougies, et surtout mes pierres dont je ne sais me défaire quand je ritualise, chacune a sa place et son utilité.

 

S’en ait suivi un grand rituel, grande communion avec la Déesse. Pour la première fois, j’ai dansé dans le cercle. Pour la première fois, j’y ai ri. Entourée d’épaisse volute des fumées de l’encens et des plantes, de mes pierres et des flammes scintillantes, j’entendais presque les musiques d’un mariage féérique résonner autour de moi. Je n’avais jamais ressenti autant de pureté et de bonheur dans un de mes rituels.

 

Les Dragons, la Déesse et le Dieu m’ont assisté ce soir-là, et que dire du cercle magique ! J’ai rarement senti une bulle si brûlante et si résistante. Etait-ce la sensation d’être enfin sûre de ne pas être dérangée lors d’une célébration qui m’avait « motivée » de la sorte ? Ou tout simplement la douce présence qui m’avait une fois de plus accompagnée dès ma préparation ? Je n’ai pas vraiment envie de le savoir, après tout, c’est aussi ça qui fait la magie des célébrations.

 

 

)O(

 

Commenter cet article