# Historique de la Sorcière (suite et fin) #

Publié le par Amethyst

La dernière partie s'est terminée sur 2006, avec l'obtention de mon bac. Pourquoi faire une partie pour seulement 4 petites années ? Eh bien parce qu'il y a beaucoup de choses à dire. Encore une fois, je ne vais pas détailler, je n'ai pas détaillé sur les précédentes années d'ailleurs, j'ai passé sur beaucoup de choses auxquelles je reviendrait peut-être au cours de mes prochains articles.

 

2006 : Rentrée 2006, catastrophique ! Ayant choisi une option par défaut (LEA Anglais-Russe parce que c'était les seules matières qui me plaisaient au lycée) pour aller à la fac, je me suis complètement désintéressée de mon cursus dès les premiers jours de cours. J'ai passé de plus en plus de temps chez moi, m'inscrivant enfin sur le grand forum du site d'une boutique en ligne - bien connue des païens internautes ;) - que j'avais consulté pendant longtemps, histoire de communiquer un peu avec d'autres païens et rencontrer des gens sur ma région. Ma voie était trouvée, ma vision de la magie et de la communication avec la nature s'étant largement radoucie au cours de l'été, je pouvais mettre un nom dessus : Wicca.

Après de belles rencontres et des dizaines de pages noircies d'informations et de schémas divers, un élément perturbateur mineur allait en entraîner un autre d'une importance beaucoup plus considérable. J'avais enfin trouvé un site en petite communauté avec des païens sympathiques, un forum doux, agréable à lire, où les personnes qui postaient savaient répondre aux questions, avec justesse et expérience... et puis! la coupure d'internet, la box qui plante... Et qui mit pas mal de temps à se rétablir. Plus de contact.

Pendant ce labs de temps, j'ai découvert via mon frère et un de ses amis un jeu qui fera naître en moi une grande passion et bouffera une grande partie de mon temps (pour ne pas dire la totalité) et ruinera pendant un moment mes comptes et ma vie sociale.

 

2007 : Ayant définitivement quitté la fac en décembre 2006, je trouve un petit boulot en janvier. Aller chercher des enfants à la sortie de l'école et m'occuper d'eux jusqu'en début de soirée à l'arrivée du premier parent. Un petit garçon de 4 ans qui m'a donné beaucoup de mal les premiers jours, mais qui a fini par me faire confiance, et une petite fille de 8 ans à l'imagination débordante. Et ce jusqu'à la fin des cours, tout début juillet. Et pedant que j'étais à la maison, je jouais. Je n'allais plus voir mes amis, je ne me levais de mon pc que pour faire vite fait à manger le midi... plus de restaurants, plus de cinés, plus de balades dans les bois... Et après une courte relation houleuse avec un ex camarade de classe de lycée au tout début de la fac, je n'avais plus envie de me lier amoureusement à qui que ce soit.

La ddeuxième moitié de l'année 2007 s'est passé dans des conditions encore moins enviables, sans boulot cette fois, sauf 2 semaines en fin d'année à m'occuper du gardiennage de l'Hotel des Finances auxquel maman travaillait.

 

2008 : Une des années la plus lourde en émotions. Séparation de mes parents, engueulades monstrueuses entre mon frère (celui du milieu) et Papa, douleurs et larmes de Maman, alcoolisme et disparitions régulières de Papa, son accident de la route qui aurait pu le tuer mais dont il est sorti indemne... et l'état de ma grand-mère de plus en plus malade, qui ne pouvait même plus se déplacer au moment ou la douleur était trop forte, et moi qui jouait de plus en plus, qui me renfermait, et mon frère qui commençait à faire de même... Et même pas moyen de compenser humainement, je ne voyais plus ma "soeur", elle s'était prudemment écartée. Je ne peux pas lui en vouloir, elle avait raison.

Tout cela ne m'empêchait pas de penser à ma Déesse tous les jours, et de la prier souvent, surtout pour la remercier, comme pour les petits moment de bonheur qu'elle m'a aidée à trouver cette année-là, comme l'arrivée de Darling (je vous innonderai de photos dès que je les aurais récupérées !) petite chatte noire et blanche, espiègle, câline et très affectueuses malgré ses nombreuses farces. Depuis deux ans qu'elle est avec nous, je l'aime un peu plus chaque jour. Ou comme le mois de boulot en juin, qui m'a soulagée financièrement et m'a permis de m'éloigner un peu du jeu, même si je suis retombée de plus belle dedans.

Vint ensuite un été houleux dont je passerai les détails, n'aimant pas tellement revenir sur ce moment de ma vie passée avec cette personne destructrice, cet homme qui à lui seul m'a fait plus de mal que toutes les pétasses que j'avais pu croiser au collège / lycée / fac, que toutes les saloperies qu'on avait pu me balancer à travers un jeu... Une personne exécrable qui m'a fait un mal qu'une femme n'oublie jamais, une des deux seules personnes au monde (pour l'instant) à qui je ne pourrais jamais pardonner.

Puis, après quelques nouvelles semaines à rien faire, faute de trouver mieux et vu que ça ne me coûtait rien, j'ai passé les concours de la fonction publique.

 

2009 : Après un début d'année triste mais sans vagues, avec l'annonce que je n'étais que 100ème et des poussières sur la liste complémentaire pour le concours, je trouvais enfin le "salut". Un courrier, un jour, en rentrant des courses, qui m'attendait posé sur le bar. Enfin j'étais sortie de ma vie sans intérêt! J'en avais les larmes aux yeux, et pourtant ça ne valait peut-être pas tant d'attention! Mais je l'avais! J'étais admissible pour la formation suite au concours, j'avais enfin un boulot "à vie" ! Après deux mois d'attente, puis deux mois de formation, me voici depuis 14 mois travaillant pour la direction des Finances Publiques à Bobigny, secteur cadastre !

Et qui dit boulot dit indépendance ! Et en plus, je venais de trouver l'homme de ma vie, la seule bonne et vraie chose qui me soit arrivée par mon jeu. Une montagne de douceur et de gentillesse, de 4 ans plus jeune que moi, Belge, ce qui allait compliquer un peu les choses... mais tant pis, si la foudre a déjà frappé, plus moyen de la dévier... <3

Et une fois seule dans mon propre chez-moi, j'étais apte à prier à haute-voix sans gêne, à ritualiser, à redécouvrir mes livres

Malgré une fin d'année pénible - courte séparation, engueulade très sérieuse avec mon frère, début de déprime, et ma soeur qui me manquait tant... - l'année 2010 allait repartir de plus belle.

 

2010 : Enfin me direz-vous ! On arrive au bout ! Cette année fut et est encore en ce moment une année de recherches. Personnaliser mes croyances et ma voie, rencontrer d'autres gens, toujours et encore plus de nouveaux visages, apprendre à mieux travailler, voir défiler des collègues et retenir leurs leçons, faire le tri dans mes écris, me perfectionner en dessin et surtout, miracle, depuis juin... arrêter de passer plus de temps devant ce jeu qu'à faire les choses essentielles !! J'ai complètement arrêté, mon homme venant s'installer avec moi, ce jeu ne représentait plus aucun intérêt... et mon lien avec mes croyances et avec la Déesse n'a jamais été aussi fort que depuis qu'il est là, même si lui n'y croit pas du tout, le fait qu'il respecte mes choix me suffit.

 

 

Je suis passée à côté de beaucoup de détails concernant ma vie, mon art et mon approche de la wicca et du paganisme en général pour les 3 dernières années, mais c'est parce qu'ils feront partie d'articles d'un autre genre !! Je vous retrouverais très bientôt pour évoquer tout ça.

 

Soyez bénis


Publié dans Vie quotidienne

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article